Ce que nous croyons au sujet de…

La Bible

Nous croyons que la Bible est la parole de Dieu complète, que les soixante- six livres, comprenant l’Ancien et le Nouveau Testament, tel qu’ils ont été écrits à l’origine, furent inspirés verbalement par le Saint-Esprit de Dieu et furent libres d’erreurs; que la Bible est l’autorité finale en toute matière de foi et de pratique, et la vraie base de l’unité chrétienne. (2 Sam 23.2; Ps 119.111; Pr 30.5 -6; Luc 16.29 -31; Jn 10.35; Jn 12.47-48; Ac. 1.16; Rom 3.2-1; 2 Tim 3.16-17; 2 Pi 1.21; Ap. 22.18)

Dieu

Nous croyons en un Dieu, créateur de toutes choses, saint, souverain, éternel, existant en trois personnes distinctes et égales : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.(Ex 15.11; Ps 147.5 , 83.18; Ésaïe 41.4; Mt 28.19; Mc 12.30; 2 Cor 13.14; 1 Jn 4.24; Ap 4.11)

Jésus-Christ

Nous croyons en la divinité et en l’humanité absolue de Jésus-Christ, en son existence éternelle avec le Père dans la gloire avant son incarnation, en sa naissance miraculeuse d’une vierge, sa vie sans péché, sa mort expiatoire, sa résurrection corporelle, à son ascension triomphale, son ministère de médiateur el son retour personnel. (Jn1.1-5; Jn14.23 , 17.5; Rom9.5;Ép1.20; Phil2.5-11; Ap19.11-16;Ap5.9-15)

Le Saint-Esprit

Nous croyons que le Saint-Esprit est une personne, absolument divine dans son être même, et qu’il convainc de péché, de justice et de jugement, qu’il régénère, sanctifie, illumine, et réconforte ceux qui croient en Jésus Christ. (Jn 15.26; Jn 16.7-14; Jn 14.23; Ac 2.1-4; Rom 8.8,14,15, 26,27; 1 Co 12.3-11; 1 Co 3.16; 2 Co 3.17; Ép 2.18, 22; 3.16-19; 1 Jn 3.24)

Satan

Nous croyons que Satan existe en tant qu’être mauvais, qu’il est à l’origine du péché et qu’il est l’ennemi suprême de Dieu et de l’homme. (Gen 3.1-6; Marc 1.13; 1 Pi 5.8; Ap 20.1-2, 7-10)

L'homme

Nous croyons que l’homme fut divinement créé à l’image de Dieu ; qu’il a péché, devenant coupable devant Dieu, d’où sa dépravation totale par laquelle il encourt la mort physique et spirituelle. (Gen 1.27; 3.6-24; Ésaïe 53.6; Rom 1.32; 2.1-16; 5.12, 19; Gal 3.10; Ép 2.1-3)

Le Salut

Nous croyons que le salut vient de la grâce de Dieu, souveraine et élective; que par le décret du Père, Christ a souffert volontairement une mort expiatoire et propitiatoire à notre place; que la justification est par la foi seule dans le tout suffisant sacrifice et la résurrection de Jésus-Christ, et que ceux que Dieu a effectivement appelés seront divinement gardés et finalement rendus parfaits à l’image du Seigneur. (És 53.4-5; 55.1; Mc 1. 15; Jn 3.16; 8.31; Ac 13.39; Rom 5.9; 10.9-10; 2 Co 5.17; Ép 2.8; Phil 1.6; 2.12; 1 Thes 4.3; Hb 7.25)

Les choses futures

Nous croyons au retour personnel, corporel et glorieux du Seigneur Jésus-Christ ; en la résurrection des justes et des injustes; en la félicité éternelle des rachetés, au jugement et à la punition consciente et éternelle des méchants. (Mt 13.49; 25.31-46; Ac 1. 11; 3.21; 24.15; 1Thes 4.13-18;5.1-11; Hé 9.28;1Pi 4.7; Ap 1.7;20.5-6;22.11)

L'Église universelle

Nous croyons à l’Église de Jésus-Christ, l’Église Universelle, qui est composée de tous ceux qui ont été régénérés par la puissance du Saint-Esprit et qui ont accepté son salut par la foi. (Col 1.24; 1 Cor 15.9;Ac9.4, 31)

L'Église locale

Nous croyons que l’Église, dans une localité donnée, est une manifestation du corps de Christ, c’est-à-dire une assemblée spécifique et visible1 de croyants qui professent être sauvés par la grâce de Dieu, qui ont été baptisés par immersion suite à leur confession de foi, qui adhèrent fidèlement à l’enseignement de la bible, qui cultivent un intérêt pour la communion fraternelle, qui observent régulièrement le repas du Seigneur et qui persévèrent dans la prière2.

Nous croyons que l’Église locale a, pour raison d’être, la glorification de Dieu en toutes choses, l’édification des membres du corps de Christ et l’évangélisation de tous ceux qui sont sans Christ, tout en exprimant et en reflétant la vérité, la sainteté et l’amour de Christ.

Nous croyons que l’Église locale est un corps indépendant et souverain, pouvant être convoqué et pouvant délibérer de ses propres affaires, devant s’assembler régulièrement, exerçant la discipline3 pour maintenir sa pureté et son unité, et mettant en valeur ses dons4, préceptes et privilèges qui lui ont été divinement accordés selon la bible, ne reconnaissant aucune autre tête5 que Christ lui -même et ayant des serviteurs responsables tels que des pasteurs (anciens ou évêques), ainsi que des diacres.6

  • L’Église est basée sur l’Écriture sainte et non pas sur la tradition.
  • Elle est le temple de Dieu, appelée à être sainte. (1 Co 3 17)
  • Elle est le corps de Christ dont il est la tête. (1 Co 12.27 ; Col 1.18; Ép 1.22-23)
  • Elle est la colonne et l’appui de la vérité. (1 Tim 3.15)
  • Elle est l’armée spirituelle permanente de Dieu sur la terre, pour lutter contre Satan par la proclamation de l’évangile. (Mat 16.18 ; Ép 6.10-18)

1. Ac 1.8; 11.21 à 26; 13.1; 14.27 1 Cor 12.27; Col 1.18; Ép 1.22-23;
2. Mt 28.19-20; Ac 2.41-47; 1 Cor 4.17; 11.2, 23-29. 2 Thes 3.6;
3. Mt 18.15-18; Ac 14.27; 15.22; Rom 12.6-8; 1 Co 5.3-13; Hé 10.25;
4. 1 Co 14.12; 1 Pi 4.10-12
5. Mt 23.10; 28.18; Luc 22.24-26; Jn 13.13; Ép 1.22; 4.25; 5.23;
6. Ac 11.30; 14.23; 15.2-23; 16.4; 20.17,28; 21.18; Eph 4.11; 1 Thes 5.12-13; 1 Tim 3.1-7. 4.14; 5.17-19; Tite 1.5-9; Hé 13.7,12,24; Jac 5.14; 1 Pi 5.1-5; Phil 1.1; 1 Tim 3.8-13;

Les symboles

Nous croyons qu’il y a, dans le Nouveau Testament, seulement deux symboles que l’Église locale doit observer régulièrement:

Le baptême : Qui est l’immersion du croyant dans l ‘eau. Par cela, il obéit au commandement de Christ et démontre publiquement son identification avec Christ en sa mort, son ensevelissement et sa résurrection.

La cène : Appelé aussi repas du Seigneur, c’est la commémoration par laquelle le chrétien a sa part aux deux éléments, le pain et la coupe, lesquels symbolisent le corps et le sang versés du Seigneur, proclamant sa mort jusqu’à ce qu’il revienne.

(Mt 26.26-29; 28.19; Mc 14.22-25; Luc 12.14-20; Ac 8.36-39; 10.47-48; 22.16; Rom 6.4; Gal 3.27-28; Col 2.12; 1 Co 11.26; 1 Pi 3.20; 2.14-42)

Les dons de l'Esprit

Nous croyons que Dieu agit encore puissamment et produit des miracles de nos jours en réponse à la prière (Jean 14.14; 15.7; 16.24; Jacques 5.14-15). Cependant, nous croyons que les dons miraculeux (signes, prodiges et miracles) qui sont rapportés dans les évangiles et les épîtres étaient distribués dans les temps apostoliques pour confirmer le témoignage des apôtres (Marc 16.20; Actes 14.2; Il Corinthiens 12.12; Hébreux 2.3-4). Nous croyons également que le parler en langue était dans des langues intelligibles de l’époque et était un signe pour les juifs incrédules des temps apostoliques (1 Corinthiens 14.21-22).

Le leadership féminin

À l’Église des Nations, le rôle de la femme est défini selon I Timothée 2.12-15, Tite 2.4 et certains passages dans I Corinthiens 7. Elle témoigne, prophétise et prie en public. Elle enseigne à d’autres femmes ou aux enfants. Elle participe activement dans tous les ministères de l’Église. Cependant, le rôle d’ancien et pasteur est réservé à des hommes qualifiés selon I Timothée 3 . 1 -7.

La liberté religieuse

Nous croyons en la liberté religieuse, c’est à dire au fait que chaque individu a le droit de pratiquer et de propager ses croyances. (Dan 3.15-18; 6.7-10; Mt 10.28; Ac 4.18-20; 5.29)

L'Église et l'État

Nous croyons en l’entière séparation de l’Église et de l’état. (Esdras 8.22; Mt 22.21; Jn 18.36)

Le gouvernement civil

Nous croyons que le gouvernement civil est divinement établi dans l’intérêt et pour le bon ordre de la société. Nous devons prier pour les magistrats, les honorer consciencieusement et leur obéir, en accord et selon les limites et principes prescrits par la parole de Dieu, et dans la mesure où nous ne désobéissons pas à la volonté de Dieu, qui est le seul Maître de notre conscience et le Roi des rois de la terre. (Ac 4.18-20; 5.29; Rom 4.14; 13.1-7; 1 Tim 2.1-3; Tite 3.1; 1 Pi 2.13; Ap 19.16}

Affiliation de l'église

Nous croyons à la collaboration avec toutes les Églises évangéliques qui fondent leur doctrine sur les points essentiels de notre Credo. Nous ne collaborons pas avec les mouvements oecuméniques (Galates 6.15-16; Marc 9.40).