Le Nebiim (Prophètes)

Composition: 21 livres répartis en 2 sections : prophètes antérieurs et prophètes postérieurs.

Auteurs: les livres du Nebiim ont été rédigés par des prophètes. Cependant les livres qui composent la section dite des prophètes antérieurs sont des livres historiques. Quant à ceux qui composent la section des prophètes postérieurs sont des livres prophétiques proprement dits.

Source: Panorama de la Bible, Frances Blankenbaker, Éditions Bérékia, Canada, 2000

Un prophète est d’abord un porte-parole de Dieu. Le prophète apparaît comme une personne qui énonce les paroles mêmes de Dieu (Dt. 18.18) sous l’action de Son Esprit. Le ministère prophétique était prévu par Dieu dès l’établissement de l’alliance avec son peuple (Dt. 18. 15-18).

 

Prophètes antérieurs

Livres: Josué, Juges, 1 et 2 Samuel, 1 et 2 Rois)

6 - JOSUÉ

Auteur: On attribue la rédaction du livre à Josué lui-même exception faite de sa mort attribuée au prêtre Eléazar (2. 29-32). Josué était l’assistant de Moïse dès l’arrivée d’Israël dans le désert. Il avait reçu le nom Josué (l’Éternel sauve) de Moïse alors qu’il s’appelait auparavant Hochéa (salut) (Nb. 13.16).

Contexte: Les Israélites entrent dans le pays de Canaan et prennent possession de la terre promise.

Structure: 3 parties

  • La traversée du Jourdain, la circoncision de la nouvelle génération et les conquêtes dans le sud et le nord du pays (Chap. 1 à 12)
  • Attribution des territoires aux tribus, désignation des villes refuges et des villes lévitiques (Chap. 13 à 22)
  • Dernier discours de Josué et renouvellement de l’alliance (Chap. 23 et 24)

Enseignement: Nous voyons que l’Éternel combat pour son peuple en opérant de grands miracles à condition qu’Israël lui soit fidèle et obéissant.

 

7 - JUGES

Auteur: la tradition juive attribue le livre des Juges à Samuel. Cependant, il pourrait aussi s’agir d’un auteur anonyme qui aurait rédigé le texte au début du règne de David en recueillant des récits écrits qu’il aurait mis en forme.

Contexte: Le peuple a pris possession du pays de Canaan. C’est une période très sombre à cause de l’infidélité des Israélites qui s’éloignent toujours plus de Dieu selon un processus cyclique (2.11-19). Le peuple désobéit à l’Éternel et se détourne de Lui. Dieu l’abandonne à ses ennemis. Sous le poids de la détresse, les Israélites implorent leur Dieu qui suscite un libérateur (un chef- juge) qui les délivre et leur assure une certaine tranquillité pendant un temps. Il y eu 14 chefs-juges : Otniel, Ehoud, Chamgar, Débora, Gédéon, Tola, Yaïr, Jephté, Ibtsan, Elôn, Abdôn, Samson, Éli et Samuel.

Structure: c’est une structure en chiasme

  • 1 er prologue : dresse le bilan de la conquête (Chap. 1.1 à 2.5)
  • 2 nd prologue : montre comment les tribus ont plus ou moins réussi à annexer leur territoire (Chap. 2.6 à 3.5)
  • Partie centrale : c’est l’histoire de 12 des chefs-juges (Chap. 3.6 à 16.31)
  • 1 ère appendice : insiste sur la perversion du culte que de la tribu de Dan offre à l’Éternel (Chap. 17 et18)
  • 2 nde appendice : met en évidence l’engrenage du pêché au sein d’Israël qui a failli entraîner la disparition de la tribu de Benjamin (Chap. 19 à 21)

Enseignement: Le cœur du peuple d’Israël était corrompu et loin de l’Éternel. Les chefs-juges que suscitait l’Éternel avaient principalement un rôle militaire, mais ils avaient également pour mission de rappeler le peuple à revenir au respect de Dieu et de l’alliance conclue avec lui.
On peut constater que le cœur du peuple d’Israël ressemble étrangement au cœur de l'homme d'aujourd'hui. Chacun faisait ce qui lui semblait bon (Juges 21.25). Mais Dieu suscite toujours un guide. Les juges pour hier, sa Parole et l'Esprit Saint pour aujourd'hui.

 

8 et 9 – 1 et 2 SAMUEL

Auteur: Le livre ne fournit aucune indication quant à l’auteur. Cependant, par tradition, nous attribuons sa rédaction au prophète Samuel qui était le dernier chef-juge. Dans la version hébraïque, les livres de Samuel constituaient à l’origine un seul et même livre. C’est dans la version grecque qu’ils apparaissent comme deux ouvrages.

Contexte: Cette époque est marquée par les guerres contre les Philistins. Le peuple de Dieu veut un roi pour être comme les autres nations ce qui apparaît comme un rejet de l’Éternel. Saül est choisi comme roi, mais il commet des fautes contre l’Éternel. Dieu désigne alors David pour lui succéder. Celui-ci va réussir à unifier le royaume.

Structure de 1 Samuel: 3 personnages

  • Samuel dernier chef-juge (1.1 à 8.3)
  • Saül premier roi d’Israël (8.4 à 15.35)
  • David deuxième roi d’Israël (15.36 à 31.13)

Structure de 2 Samuel: 4 parties

  • Le règne de David sur la tribu de Juda (Chap. 1 à 4)
  • Le règne de David sur tout Israël (Chap. 5 à 10)
  • Le péché de David (Chap. 11 à 20)
  • La fin du règne de David et sa mort (Chap. 21 à 24)

Enseignement: Le thème central des deux livres de Samuel est la royauté. Les trois personnages principaux sont les acteurs de la transition du régime des chefs-juges à la monarchie. Saül, roi selon les désirs d’Israël, laisse un mauvais exemple de ce que l’exercice du pouvoir peut donner. David, par contre, le roi correspondant aux désirs de l’Éternel (1 Sam. 13.14), pose les fondements d’une monarchie solide et même d’une dynastie à laquelle est promis un avenir brillant. Le règne de David (et ses péchés) montre tout de même les limites de la monarchie.

 

10 et 11 – 1 et 2 ROIS

Auteur: Tout comme le livre de Samuel, les livres des Rois étaient à l’origine un seul et même livre. La tradition attribue la rédaction de ce livre au prophète Jérémie.

Contexte: Les livres des Rois sont la suite chronologique des 2 livres de Samuel. Ils commencent dans l'unité et la gloire sous le règne de David et s'achèvent dans la division et la captivité sous le règne des rois de Babylone (Nebudcanetsar pour Juda) et d'Assyrie (Salmanasar V° pour Israël) ce qui correspond à une période allant de 972 à 562 avant J-C.

Structure du premier livre des Rois:

  • La mort de David et le règne de Salomon (Chap. 1 à 11)
  • Les conséquences du péché de Salomon : le royaume divisé (Chap. 12 à 16)
  • Le prophète Elie et le roi Achab (Chap. 17 à 22)

Structure du second livre des Rois:

  • La fin du ministère d’Élie (Chap.1.1 à 2.11)
  • Le ministère d’Élisée (Chap. 2.12 à 9.10)
  • Le déclin et l’apostasie (Chap. 9.11 à 25.30)

Enseignement: Ces deux livres sont dominés par les puissants ministères des prophètes Élie et Élisée. L’Éternel choisi Jérusalem comme lieu de culte. Il ordonne à Salomon de construire le Temple. Il y a tout au long de ces deux livres une manifestation évidente de la puissance de Dieu, qui répond à la prière d’Elie ou encore d’Élisée. Le peuple de Dieu se détourne peu à peu de Lui. Le royaume est divisé en Israël et Juda. Malgré quelques rois tournés vers l’Éternel, Israël et Juda abandonnent leur Dieu.

Prophètes postérieurs

Livres: Les livres des prophètes postérieurs sont au nombre de 15. :

  • 3 grands livres: Esaïe, Jérémie et Ézéchiel
  • 12 petits prophètes: Osée, Joël, Amos, Abdias, Jonas, Michée, Nahoum, Habaquq, Sophonie, Aggée, Zacharie, Malachie

Dates et Lieux: les prophètes dont les écrits sont rassemblés dans cette section ont exercé leurs ministères entre le 9 ème et le 5 ème siècle avant J-C. Ils se sont adressés :

  • Au royaume du nord : Amos Osée et Jonas
  • A Juda : Abdias, Joël, Esaïe, Michée, Nahoum, Habaquq, Sophonie, Jérémie, Aggée, Zacharie et Malachie
  • Au peuple en l’exil : Ézéchiel

 

12 – ESAÏE

Auteur: Le prophète Esaïe, fils d’Amots, a exercé son ministère dans le royaume deJuda à partir de l’année 740 avant J-C. Il est contemporain de Michée, Amos et Osée.

Contexte: le roi Ozias vient de mourir en laissant un royaume prospère malgré la corruption et les nombreux maux sociaux. Suivant le roi au pouvoir, le peuple de Juda oscille entre Dieu et les idoles. Le roi Ézéchias entreprend une réelle réforme religieuse et se révolte contre le joug des Assyriens qui font le siège de Jérusalem. L’Ange de l’Éternel décimera l’armée Assyrienne. A Ézéchias succèdera Manassé, le plus mauvais roi qui ait régné sur Juda obligeant Esaïe à se retirer de la vie publique.

Enseignement: le prophète annonce dans un premier temps l’exil du peuple à Babylone. Dans un deuxième temps, il annonce la libération du peuple de Dieu qui s’opérera par l’intermédiaire de deux personnages :

  • Un roi, Cyrus le Perse, qui s’emparera de Babylone et permettra aux exilés de rentrer chez eux.
  • Le Serviteur de l’Éternel qui lui délivrera le peuple de Dieu du péché (Chap. 53).

 

13 – JÉRÉMIE

Auteur: l’auteur de ce livre est le prophète Jérémie issu d’une famille de prêtres. Il exerça son ministère de 627 avant J-C. jusqu’à la ruine de Jérusalem (587 ou 586 avant J-C), et même quelques temps au-delà. Il est timide, hésitant et doit lutter contre lui-même dès son premier appel (1.6). Il est contemporain de Sophonie, Habaquq, Ézéchiel et Abdias.

Contexte: cette époque est celle de la fin du royaume de Juda.

Enseignement: Le livre est constitué d’une collection d’oracles. Jérémie vit très près de son peuple. Il recommande la reddition face aux Babyloniens et dénonce l’impiété des ses contemporains. Il affirme que l’exil est un jugement de Dieu auquel il faut se soumettre, mais il annonce aussi le retour d’Israël dans son pays. Jérémie affirme que le cœur de l’homme sera guéri car Dieu conclura une nouvelle alliance avec son peuple au moyen du pardon des péchés (31.34).

 

14 – ÉZÉCHIEL

Auteur: Ézéchiel est né en Juda vers 622 avant. J.C. Après le siège de Jérusalem (597 avant J.C.) par les Babyloniens et la reddition du roi Yehoyakîn, il est emmené en exil à Babylone. Il était contemporain de Jérémie, Abdias et Sophonie.

Contexte: Le ministère d’Ézéchiel est divisé en 2 phases. La première se situe avant la chute de Jérusalem pendant laquelle le prophète annonce la destruction totale de Jérusalem. Dans la seconde, il est en exil avec le peuple et l’encourage à se tourner vers Dieu.

Enseignement: Il annonce le jugement de Jérusalem, mais entrevoit aussi la restauration du peuple de Dieu, non seulement territoriale (après l’exil), mais aussi spirituelle grâce à l’Esprit qui sera répandu sur le peuple.

 

15 à 26 – LES DOUZE PETITS PROPHÈTES

Osée:

  • Il prophétise le royaume du nord, après Amos, de 760 à 710 avant J-C environ.
  • Il est contemporain à Amos, Michée et Esaïe.
  • C'est un homme du peuple que Dieu avait appelé pour un message très précis : dénoncer l’idolâtrie et l’infidélité religieuse du peuple. Il se sert du symbolisme conjugal pour décrire la relation entre Dieu et son peuple. Il dut épouser, sur ordre divin, une prostituée (ch.1.2), illustrant par là, la grâce et la rédemption de Dieu qui est fortement attaché à un peuple en plein adultère spirituel.

Joël:

  • Son nom signifie "Jehova est mon Dieu". Ce que nous savons sur sa vie personnelle se résume au premier verset du livre, "la Parole de l'Eternel qui fut adressée à Joël, fils de Pethuel".
  • Il exerce son ministère dans le royaume de Juda. Il est difficile de dater son ministère mais il se situe entre 850 et 700 avant J.C.
  • La grande promesse de ce livre est la délivrance spirituelle. Il annonce l'effusion du Saint-Esprit (2.28-29).

Amos:

  • Agriculteur, il est originaire de Juda mais exerce son ministère en Israël (royaume du nord) entre 780 et 755 avant J.C.
  • Il est donc contemporain à Osée, Michée, Jonas et Esaïe.
  • Il annonce entre autre que l’homme de toute race et de toute nation est invité à faire partie du peuple de Dieu (9.11-12) ; prophétie que l’apôtre Jacques affirmera comme accomplie dans Actes 15.13ss.

Abdias:

  • On ne sait rien sur Abdias sauf qu’il a effectué son ministère dans le royaume de Juda., On suppose que le livre a été écrit vers 585 avant J-C.
  • Il est donc contemporain à Ézéchiel, Sophonie et Jérémie.
  • Le livre bien que très court - 21 versets - renferme un message clair et sans équivoque à l'adresse d'Édom, peuple descendant d’Ésaü: la ruine des orgueilleux et des rebelles (v. 4) et la délivrance des humbles et des doux (v. 19). Mais au-delà du jugement d’Édom, le prophète annonce un jugement plus large qui englobera toutes les nations.

Jonas:

  • Jonas a été le porte-parole de l’Éternel dans le royaume dunord sous le règne de Jéroboam II (793 à 753 avant J-C).
  • Il est contemporain à Amos.
  • Le livre raconte comment Jonas, chargé par l’Éternel d’aller à Ninive, capitale assyrienne, pour y dénoncer le mal qui s’y commet, se rebelle et s’enfuit par la mer dans la direction opposée. Le prophète ne voulait pas offrir une «chance» de salut au peuple assyrien, mais l’Éternel lui fait comprendre, après 3 jours passés dans le ventre d’un poisson, que les bénédictions de l’Éternel sont pour toutes les nations. Le Seigneur Jésus prendra l’exemple de Jonas pour répondre aux responsables juifs qui lui demandent de prouver l’origine divine de sa mission (Mat. 12.38-40).

Michée:

  • Michée, d’origine rurale, a exercé son ministère dans le royaume de Juda à partir de 750 avant J-C et a été témoin de la chute de la Samarie, de la fin du royaume du nord et de la déportation de sa population par les Assyriens.
  • Il est contemporain à Osée,Amos et Esaïe.
  • Il est le premier à prédire la chute de Jérusalem, conséquence de l’infidélité et de l’idolâtrie du peuple. Mais il annonce aussi que l’Éternel n’abandonnera pas son peuple : comme un berger, il rassemblera le petit nombre de ses brebis qui subsistera et les libèrera de l’esclavage du péché.

Nahoum:

  • Nous n’avons rien qui précise l’identité du prophète Nahoum. Son ministère se situe entre la chute de Thèbes, en 663, et celle de Ninive, en 612, qu’il annonce.
  • Il est contemporain à Habaquq.
  • Le peuple de Juda est sous l’emprise assyrienne. Nahoum encourage Juda à rester fidèle à l’Éternel et prédit la chute de Ninive. Le livre est porteur d’un message d’espérance pour qui se confie en l’Éternel (1.7).

Habaquq:

  • Là non plus, nous n’avons pas d’information précise sur le prophète Habaquq. Cependant, les repères historiques permettent de dire qu’il a été le porte-parole de l’Éternel entre 630 et 585 avant J-C dans le royaume de Juda.
  • Il est contemporain à Nahoum, Sophonie et Jérémie.
  • Le livre d’Habaquq est riche en enseignements sur la piété. Le prophète fait preuve d’une grande liberté dans son dialogue avec l’Éternel. Sa prophétie porte sur la manière dont Dieu dirige l’histoire : Dieu souligne que les méchants seront punis et la justice établie sur terre, mais ces réalités viendront en leur temps.

Sophonie:

  • Sophonie était de lignée royale et a exercé son ministère en Juda sous le règne de Josias (640-609 avant J-C), instigateur d’une grande réforme religieuse suite à la redécouverte d’un exemplaire de la Loi de Moïse.
  • Il est contemporain à Jérémie, Habaquq, Ézéchiel et Abdias.
  • Sophonie annonce dans un premier temps le jugement de Juda et Jérusalem. Il annonce ensuite le jugement de diverses nations mais évoque aussi le salut que l’Éternel procurera aux gens qu’il aura transformés, issus de toutes les nations.

Aggée:

  • l’Écriture ne donne pas d’indice sur le prophète Aggée lui-même, mais les 4 proclamations qui composent ce livre sont datées avec précision : août, octobre et décembre 520 avant J-C. Son ministère se déroule dans le royaume de Juda.
  • Aggée est contemporain à Zacharie.
  • De retour d’exil avec le peuple, Aggée appelle à la reconstruction du temple de l’Éternel que le peuple néglige. Il annonce également que le temple connaîtra une gloire plus grande que celle du temple construit par Salomon. Cependant la vision d’Aggée ne se limite pas à sa seule époque car il entrevoit un temps où l’Éternel ébranlera le ciel et la terre et prendra le pouvoir.

Zacharie:

  • Zacharie est né en Babylonie et a pris part au retour des exilés en Juda en 538 avant
    J-C. Il était prêtre.
  • Il est contemporain d’Aggée.
  • Il encourage les Judéens à revenir à l’Éternel et à reprendre la reconstruction du temple. Il dresse également un tableau majestueux de la venue du Messie : le Messie viendra monté sur un ânon (9.9), sera rejeté et vendu pour 30 pièces d’argent (11.12-13) et livré à mort (26.31). Cependant, Jérusalem devra encore subir un temps d’épreuve avant d’être transfigurée au jour de l’Éternel (14.8-21).

Malachie:

  • Le prophète Malachie n’apparaît nulle part ailleurs dans l’Écriture. Son nom signifie «Messager». Il a effectué son ministère en Juda entre 450 et 400 avant J-C, après la reconstruction du Temple et la reprise des cultes.
  • Il est le dernier prophète de l’ancienne alliance.
  • Malachie dénonce la superficialité du culte que les Judéens rendent à l’Éternel. Il annonce également la venue du messager de Dieu, le nouvel Élie (3.23-24), qui précèdera le Seigneur lui-même, Messager de la nouvelle Alliance. Jésus lui-même reconnaîtra en Jean-Baptiste, le nouvel Élie annoncé dans cette prophétie (Mt. 11.10).