Les Épîtres et l’Apocalypse

Les Épîtres pauliennes

Auteur: l’apôtre Paul est l’auteur de 13 des 27 livres du Nouveau Testament. Paul – ou Saul (Ac.13.9) - est né à Tarse, capitale de la province romaine de Syrie-Cilicie. Il était fabricant de tentes, Juif mais avait aussi la citoyenneté romaine (ce qui lui permettra de faire appel à l’empereur lorsqu’il sera accusé par les Juifs lors de sa captivité à Césarée (Ac. 25.11).
Très tôt il fut enseigné à l’école de Gamaliel, théologien ou scribe pharisien réputé à Jérusalem. Il s’opposa farouchement à l’annonce de l’Évangile et persécutait les chrétiens jusqu’au jour où sur le chemin de Damas, il «rencontra» Jésus-Christ et se convertit pour devenir celui que l’on nomme l’apôtre des païens.

 

45 – ÉPÎTRE AUX ROMAINS

  • La lettre aux Romains a très certainement été écrite à Corinthe lors du 3 ème voyage missionnaire de Paul. Celle-ci est rédigée par Tertius sous la direction de Paul
    (Chap. 16.22).
  • Les destinataires de la lettre sont tous les chrétiens de Rome (Chap. 1.7). Il est difficile de connaître dans quelles circonstances vivaient les églises de Rome, mais la foi des chrétiens romains était connue en tous lieux (Chap. 1.8).
  • Le message de cette lettre est le véritable fondement de la vie chrétienne équilibrée. Le salut n'est pas le résultat des œuvres, mais il est déjà acquis par la mort de Christ à la croix pour tous ceux qui l'acceptent par la foi. Paul parle du plan parfait de Dieu face à l'état sans issue de l'humanité.

 

46 – 1ère EPITRE AUX CORINTHIENS

  • La 1 ère lettre aux Corinthiens a été écrite par Paul lors de son séjour à Éphèse durant son 3 ème voyage missionnaire (Chap. 16.8-9) environ 4 ou 5 ans après la fondation de l’église de Corinthe.
  • La ville de Corinthe était, à l’époque, une ville prospère où tous les cultes se côtoyaient, et où la corruption des mœurs était importante. Paul écrit cette épître après avoir reçu de l’église de Corinthe une lettre lui faisant part de la situation difficile qui régnait au sein de l’église qui devait faire face à la division et la corruption. Il va donc redresser, par son enseignement, la situation dans l’église et répondre aux questions des Corinthiens.
  • La 1 ère épître aux Corinthiens est une lettre trèspratique car elle aborde de nombreux sujets de la vie chrétienne (le mariage, les dons spirituels, le danger de l’idolâtrie, les mauvaises fréquentations, …).

 

47 – 2nde EPITRE AUX CORINTHIENS

  • La 2 nde lettre aux Corinthiens a été écrite par Paul après avoir rencontré Tite en Macédoine. Ce dernier revient d’une visite à Corinthe avec de bonnes nouvelles.
  • Les relations entre Paul et les Corinthiens ont été, par le passé, tendues notamment à cause de la mauvaise conduite de ces derniers. Le fil conducteur de la lettre est un développement plus ou moins chronologique de la relation entre Paul et l’église de Corinthe dont l’objectif est la visite de l’apôtre.
  • Dans sa lettre, Paul insiste sur la grâce de Dieu à son égard (Chap. 12.10). Il répond aussi vigoureusement aux perturbateurs de l’église de Corinthe qui remettent en cause son apostolat.

 

48 – EPITRE AUX GALATES

  • L’épître aux Galates est peut-être une des premières lettres que Paul a écrites.
  • Les églises de Galatie se laissaient détourner de l'Évangile par de faux docteurs , qui prétendaient que la foi seule ne suffisait pas, mais que l'observation de la loi de Moïse et en particulier la circoncision était indispensable au salut.
  • Paul répond donc à ces dérives en réaffirmant que le chrétien est déclaré juste par la foi et qu’il n’est plus esclave du péché. Il encourage les Galates à vivre pleinement la liberté chrétienne. Cette lettre montre les dangers du légalisme qui menace chaque église.

 

49 – ÉPÎTRE AUX EPHÉSIENS

  • L’épître aux Éphésiens fait partie des lettres dites de la captivité, car lorsque Paul la rédige, il est en prison à Rome. C’est une lettre circulaire qui n’est pas seulement destinée aux chrétiens de la ville d’Éphèse mais aussi à d’autres églises de la région.
  • La lettre n’est pas personnalisée et Paul invite ses lecteurs, qui n’ont peut-être pas bénéficié de son enseignement, à comprendre la perfection du plan divin.
  • L’apôtre développe, dans cette lettre, l’unité et la diversité de l’Église : diversité d’origine, diversité sociale, diversité de dons, mais unité en Christ qui est la tête du corps que forme l’Église.

 

50 – EPITRE AUX PHILIPPIENS

  • L’épître aux Philippiens fait aussi partie des lettres dites de la captivité, car lorsque Paul la rédige, il est en prison à Rome.
  • Les destinataires de la lettre sont des chrétiens d’origine païenne pour la plupart, membres d’une église que Paul a fondée lors de son 2 ème voyage missionnaire et avec laquelle il a gardé des liens étroits.
  • La lettre aux Philippiens est sûrement une des plus personnelles de Paul. L’apôtre parle de la joie et exhorte ses lecteurs à tenir ferme dans le témoignage et à rester unis.

 

51 – ÉPÎTRE AUX COLOSSIENS

  • Tout comme les épîtres aux Philippiens et aux Colossiens, Paul la rédige depuis sa prison de Rome. Elle fait aussi partie des lettres de la captivité.
  • Paul n’a pas fondé l’église de Colosses. Informé du trouble que jetaient dans les esprits des chrétiens de cette ville des gens qui enseignaient des erreurs (philosophie, culte des anges, …), l’apôtre rédige cette lettre en rappelant les fondements de l’Évangile.
  • Paul rappelle la place unique de Jésus-Christ. Dieu a donné à Christ, la prééminence sur toute chose et sur tous. La vie chrétienne est ancrée en Christ (Chap. 3.3), et c’est en lui que le chrétien y trouve la liberté et la plénitude.

 

52 et 53 – 1ère et 2nde EPITRES AUX THESSALONICIENS

  • Les épîtres aux Thessaloniciens ont été écrites par Paul avec la collaboration de Silas et de Timothée (1.1) qui se trouvent réunis à Corinthe où Paul reçoit de bonnes nouvelles de l’église de Thessalonique.
  • A cause des persécutions (Actes 17.10), Paul avait été obligé d'écourter sa présence au sein de cette église qu'il venait de créer. Il l'avait confiée à Timothée (3.6), et ressentait le besoin de les encourager et de les instruire.
  • Dans la 1 ère lettre, Paul exhorte les chrétiens de cette église à vivre dans la sainteté et clarifie quelle doit être l’attitude du chrétien en attendant le retour du Seigneur.
  • Dans la 2 nde lettre, Paul rappelle que les chrétiens ne doivent pas être oisifs ou paresseux sous prétexte qu’ils attendent le retour du Seigneur. Il met en garde ceux qui croiraient que la foi implique une fuite hors du monde et de ses responsabilités.

 

54 – 1ère EPITRE A TIMOTHÉE

  • La 1 ère épître à Timothée (tout comme la 2 nde épître à Timothée et l’épître à Tite) fait partie des épîtres dites pastorales car elles n’ont pas été écrites à des églises mais à des individus. C’est après sa première captivité à Rome que Paul écrit cette lettre à Timothée, un de ces collaborateurs, qu’il affectionne particulièrement.
  • Timothée était un disciple fidèle et un collaborateur dévoué de Paul. De père non-juif et de mère juive, Timothée s’est converti lors d’une venue de Paul à Lystre.
  • La 1 ère lettre de Paul à Timothée contient de nombreux avertissements et de conseils relatifs à la vie et à la discipline dans l’église. On y trouve notamment des recommandations à adresser aux différentes catégories de personnes que l’on trouve dans les églises.

 

55 – 2nde ÉPÎTRE A TIMOTHÉE

  • La 2 nde épître de Paul à Timothée est une épître pastorale et a été écrite alors que Paul est de nouveau en prison Rome.
  • Paul n’a aucun espoir d’être libéré, c’est pourquoi il écrit à Timothée pour lui demander de le rejoindre au plus tôt désirant le revoir une dernière fois.
  • Sachant sa mort prochaine, Paul envoie des encouragements personnels adressés à Timothée et des directives relatives à la conduite dans l’église face aux faux enseignements ainsi que des conseils pour rester fidèle à l’enseignement qu’il a reçu.

 

56 – EPITRE A TITE

  • L’épître de Paul à Tite est la 3 ème épître dite pastorale et a été écrite alors que Paul, libéré de sa 1 ère captivité, se trouve probablement en Macédoine.
  • Paul a laissé Tite en Crète pour qu’il y organise les églises et lui écrit pour qu’ils se retrouvent à Nicopolis.
  • Il y a de nombreux points communs avec 1 Timothée : Paul donne, notamment, des recommandations à adresser aux différentes catégories de personnes qui composent l’église.

 

57 – EPITRE A PHILEMON

  • Tout comme les épîtres aux Philippiens, aux Colossiens et aux Éphésiens, l’épître à Philémon fait partie des lettres de la captivité.
  • Dans cette lettre, Paul traite d’une affaire privée : elle est un plaidoyer en faveur d’un esclave nommé Onézime qui s’est converti auprès de Paul après s’être enfui de chez son maître, Philémon, chrétien de la ville de Colosses.
  • Cette lettre soulève la question de l’attitude du chrétien du 1 er siècle envers l’esclavage. Paul ne dicte pas une conduite précise à Philémon, mais lui demande de tirer les conséquences de sa foi.

 

Les Épîtres générales


58 – EPITRE AUX HÉBREUX

  • Nous ne connaissons pas l’auteur de cette lettre. On peut seulement dire que c’est un chrétien d’origine juive (1.1).
  • Concernant les destinataires de la lettre, là aussi nous n’avons pas de certitude. L’auteur s’adresse probablement à des juifs convertis, membres d’une église qui lui est familière et à laquelle il va rendre visite prochainement (13.19). Il définit sa lettre comme une lettre d’encouragement (13.22) adressée à des juifs convertis qui sont confrontés à une opposition croissante de la religion juive.
  • Le sujet central de la lettre est le ministère de Jésus-Christ. L’auteur insiste sur le fait qu’il n’y a qu’unemédiation valide et suffisante entre Dieu et l’homme, celle du Fils.

 

59 – EPITRE DE JACQUES

  • L’auteur de cette lettre se nomme «Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ». On considère généralement, qu’il s’agit du frère de Jésus, qui occupa une place importante dans l’église de Jérusalem (Ga. 2.9).
  • Jacques s’adresse aux Douze tribus du peuple de Dieu, dispersées, ce qui semble désigner l’ensemble des chrétiens.
  • Cette lettre a un caractère très pratique. L’auteur y développe 3 thèmes principaux utiles à la vie du chrétien :
        • L’épreuve, la tentation et la persévérance
        • La sagesse, la prière et la langue
        • Les riches, les pauvres et la solidarité.

60 – 1ère EPITRE DE PIERRE


  • L’auteur est l’apôtre Pierre (5.1), fils de Jonas, originaire de Bethsaïda en Galilée.
  • Ces lettres sont adressées aux chrétiens de l'empire Romain, habitant l'Asie Mineure. L'Église primitive était éprouvée et persécutée et l’apôtre encourage les chrétiens à tenir ferme devant l’épreuve.
  • L’auteur invite le lecteur à se reposer sur l’espérance du Salut offert par Jésus-Christ et sur la certitude que Dieu est souverain sur toute chose pour l’aider à supporter l’adversité ou l’injustice. Pierre incite chaque chrétien à s’attacher fermement à son Seigneur et à défendre l’espérance qu’il a en Christ (3.15).

 

61 – 2nde EPITRE DE PIERRE

  • Tout comme 1Pierre, l’auteur est l’apôtre Pierre.
  • Pierre ne nomme ni les destinataires, ni le lieu de destination de cette lettre qui date de la fin de sa vie.
  • Pierre invite ses lecteurs à joindre à la foi les qualités chrétiennes (maîtrise de soi, persévérance, amour) et les met en garde face à la venue de faux prophètes qui subiront le jugement de Dieu.

 

62 à 64 – 1ère, 2nde et 3e EPITRES DE JEAN

  • L’auteur de ces 3 lettres est l’apôtre Jean, le disciple que Jésus aimait.
  • Jean s’adresse à des chrétiens troublés par la prédication de faux docteurs qui nient l’humanité de Jésus, minimisent la gravité du pêché et ses conséquences, et méprisent les exigences de la morale chrétienne.
  • Dans sa 1 ère épître, pour faire face à la montée de fausses doctrines, l’apôtre donne des critères qui permettent de reconnaître un chrétien : la foi au Christ incarné, l’obéissance aux commandements et l’amour fraternel.
  • La 2 nde épîtreadressée à Kyria (l’Élue du Seigneur) peut être considérée comme une exhortation adressée à l'Église pour marcher dans les commandements de Dieu, loin de la séduction qui consisterait à s'éloigner de la saine doctrine de Christ.
  • La 3 ème épître , parle de la responsabilitépersonnelle du chrétien dans l'église. Jean y dénonce le sectarisme qui guette une assemblée et son conducteur, s'ils s’abandonnent à l'isolement local et à l'ambition personnelle.


65 – EPITRE DE JUDE

  • L’auteur de cette épître s’appelle Jude. Il serait le frère de Jacques, lui-même frère de Jésus-Christ (v.1).
  • Jude avertit les chrétiens contre les hérésies, l’apostasie ainsi que les faux disciples. Il les exhorte à combattre pour la Foi en s'appuyant sur Celui qui peut préserver de toute chute.



66 – APOCALYPSE

Auteur: En grec, Apocalypse signifie Révélation. L’auteur évoque à 4 reprises son nom. Il s’agit de l’apôtre Jean auteur de l’évangile et des 3 épîtres.

Contexte: Le livre de l’Apocalypse semble avoir été écrit à la fin du 1 er siècle lorsque la persécution des chrétiens s’était étendue à tout l’empire romain. Jean est exilé sur l’île de Patmos. Les premiers destinataires de ce texte sont 7 églises d’Asie mineure auxquelles le Seigneur adresse des lettres.

Structure:

  • Introduction (Chap. 1)
  • Les lettres aux 7 églises (Chap. 2 à 3)
  • Les 7 sceaux (Chap. 4.1 à 8.6)
  • Les 7 trompettes (Chap. 8.7 à 11.19)
  • Les 7 signes ou visions (Chap. 12.1 à 15.8)
  • Les 7 coupes de la colère de Dieu (Chap. 16)
  • Les 7 paroles sur Babylone (Chap. 17.1 à 19.10)
  • L’aboutissement de l’histoire en 7 visions (Chap. 19.11 à 21.8)
  • La nouvelle Jérusalem (Chap. 21.9 à 22.5)
  • Conclusion (Chap. 22.6 à 22.21)

Enseignement: Le but de ce livre est clairement énoncé dès le 1 er verset : c’est une révélation que Dieu a confié à Jésus-Christ pour qu’Il montre ce qui doit arriver. Le Seigneur nous révèle que le mal ne règnera pas toujours, qu’il y aura un jugement et que la résurrection de Christ est le début d’une ère nouvelle. Les chrétiens ont l’assurance que «le Seigneur vient bientôt» (20.20).

«… l'homme ne vit pas de pain seulement, mais l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l'Éternel.» (Deutéronome. 3.8)

 

 

 

 

 

Sources:

  • Bible d’étude, Version du Semeur 2000, Éditions Excelsis, France, 2001
  • La Sainte Bible, Version Segond, Trinitarian Bible Society, Angleterre, 1985
  • Panorama de la Bible, Frances Blankenbaker, Éditions Bérékia, Canada, 2000
  • L'histoire de la Bible - Survol d'une grande épopée, D Taillifet, website : www.lirelabible.net
  • Survol de la Bible, P-A Eldin, website : www.croixsens.net